Comment aider son enfant ?

L’enfance est une phase délicate et cruciale dans la vie d’un enfant. C’est pourquoi il faut y accorder une importance capitale.

L’aide apportée à l’enfant est tributaire de la nature des souffrances physiques ou des atteintes psychiques auxquelles il est confronté au quotidien. Le premier conseil que l’on recommande aux adultes (parents, enseignants, éducateurs sportifs…) est d’être toujours à l’écoute de l’enfant et à l’affût de tout changement de comportement qui est souvent annonciateur d’un mal-être. Une fois le problème diagnostiqué, il faut essayer de le résoudre immédiatement si l’adulte possède les compétences nécessaires sinon alerter des professionnels adéquats ainsi que les parents.

aider son enfant

Aider son enfant dans sa scolarité

L’important rôle des parents et de l’école

Bien-être à l’école

Bien-être à l’école

Il s’agit d’un rôle qui incombe aux différents acteurs de l’établissement éducatif. La gentillesse de ces acteurs (profs, directeur…), la décoration et l’agencement des espaces d’apprentissage sont pour quelque chose si l’on veut avoir des élèves heureux.

Soutien scolaire

Une solide relation parents-profs caractérisée par l’entraide entre ces deux acteurs permet d’aider les enfants en difficulté d’apprentissage. Car si les parents n’admettent pas cette hypothèse, les difficultés empireront.

Le désir d’apprendre

Le désir d’apprendre

La réussite scolaire d’un enfant est intimement liée à sa motivation et à sa soif de savoir. Aujourd’hui apprendre à l’ère digitale via les nouvelles technologies et appareils s’avère une solution efficace pour que l’enfant apprenne d’une manière ludique.

Adaptation-des-parents

Adaptation des parents

Les parents doivent s’adapter à cette nouvelle vie d’écolier de leurs enfants. Ce travail d’acclimatation représente l’une des clefs permettant de comprendre la psychologie de l’enfant et de faire face ainsi à ses problèmes à l’intérieur et en dehors de l’école.

Principes pour aider l’enfant à grandir

L’autonomie

Apprendre à son enfant à être autonome dès son jeune âge permet de le responsabiliser et de compter sur soi pour faire beaucoup de choses.

Notion de négociation

Cet outil contribue à inculquer chez lui l’esprit du dialogue afin de tirer profit d’une situation et d’arriver à atteindre l’objectif escompté pacifiquement.

Respect des règles

Responsabiliser l’enfant sur la présence de règles à respecter qui régissent de la vie en société et dans divers contextes (à l’école, à la maison, dans l’espace public…)

Adaptation à la vie en collectivité

Elle facilite grandement l’intégration de l’enfant dans un groupe que ce soit à l’école, dans une équipe sportive…l’enfant doit apprendre à œuvrer à la réussite du groupe plutôt qu’à penser à ses propres intérêts outre le respect des règles de vie en communauté.

Aider les enfants à être plus sincères

Ce qui pousse l’enfant à mentir c’est la peur de la réaction de l’adulte (parent ou autre). C’est pourquoi il faut convaincre l’enfant que la vérité vaut largement mieux que le mensonge aussi dure soit-elle à avaler et qu’il ne risque aucune punition le cas échéant.

La maîtrise de soi et de la survenue

C’est une valeur capitale que parents, enseignants, éducateurs sportifs devront enraciner chez l’enfant afin qu’il canalise sa colère et ne recourt pas à la violence verbale et physique lors de confrontations avec ses pairs ou avec des adultes.

Animations dans les hôpitaux

Une manière d’alléger les souffrances d’enfants malades

Les enfants hospitalisés en particulier ceux pour une longue période éprouvent une double souffrance. La souffrance physique se manifeste par des douleurs parfois atroces dues à la maladie et aux traitements administrés. A cela s’ajoute une souffrance morale qui se manifeste par le désir de vivre une vie comme les autres enfants en jouant, rencontrer ses camarades, partir à l’école…Certes la synergie des efforts du staff médical (infirmiers, médecins…) et l’attention particulière qu’ils manifestent à ces petits patients ne suffisent pas à gommer leur mal être et leurs souffrances. Ils ont besoin que l’on égaye leur quotidien et de les faire sortir de ce contexte.

Cette méthode a pour mérite de changer la vocation du lieu même pour quelques heures. Il se transforme en une véritable scène où plusieurs artistes présentent des numéros spécialement dédiés pour les enfants. A titre d’exemple les spectacles de cirques où un clown essaye un tant soit peu de donner du sourire aux enfants par sa gestuelle hilarante, ses habits multicolores et son visage barbouillé de maquillage. Les spectacles d’illusionnistes sont aussi très appréciés ainsi que ceux des jongleurs. Ces animations peuvent êtres occasionnelles comme celles présentées lors des fêtes de Noël ou de fin d’année ou organisées tout au long de l’année.

Aider l’enfant anxieux

Il faut convaincre d’abord l’enfant de s’exprimer afin de cerner ce qui le rend dans cet état. Si le parent ou l’enseignant n’arrive pas à apaiser la peur de l’enfant, le recours à un psychologue ou un pédopsychiatre s’impose.

Aider l’enfant anxieux
L’état d’anxiété impacte négativement le psychisme de l’enfant et le handicap à l’école et lorsqu’il essaye de faire d’autres activités.