Famille : les échanges entre parents et enfants

Dans la vie familiale, la relation avec les parents est souvent agitée et mouvementée. C’est pourquoi, il est fondamental de parler avec ses enfants, de mettre des relations étroites entre parents et enfants et d’entretenir les relations avec les parents, sans oublier d’empêcher les raisons, pouvant nuire à ces relations.

Relations étroites entre parents et enfants : des données à connaître

Lorsqu’on a fondé sa propre famille, vous devez imaginer les relations futures entre les enfants devenus grands et les parents. Vous êtes invité à consulter ces résultats d’enquêtes. Résultats à partir desquels vous situez votre propre famille. La question principale, c’est qu’à quelle fréquence vous rendez visite à vos parents ? De cette fréquence que l’on détermine si vous entretenez ou non les relations avec les parents. Selon ces résultats, la majorité des grands-enfants conserve des relations fortes au sein de la famille. Statistiquement, 42 % des adultes gardent des relations avec leurs parents, en leur rendant visite une fois par semaine. 26 % des personnes enquêtées préfèrent ne pas voir leurs parents qu’une fois par mois. 25 % sont disposés à visiter leurs parents par an. Si vous n’êtes pas parmi ces personnes, vous faites partie des 7 % qui interrompent les communications avec leurs parents.

La distance : une bonne excuse

Si vous ne rendez pas visite à vos parents, vous avez sûrement une bonne excuse telle que la distance. Selon les enquêtes, c’est l’une des principales raisons qui vous empêchent d’effectuer des fréquentes visites et d’établir d’une bonne relation avec les parents. Cet éloignement vient du fait, par exemple, que le lieu de travail s’établit loin du domicile des parents. Sachez que 44 % vivent à une trentaine de minutes de leurs parents ; ils peuvent visiter leurs parents au moins une fois par semaine. Un tiers habite à plus de deux heures de parcours. Cet éloignement dépend de votre emploi. Si l’on évoque le cas des ouvriers, ils sont plus nombreux que les cadres à vivre à moins d’une heure du domicile de leurs parents.

Autre frein à la visite : les parents séparés

Les parents des quarts des personnes âgées de 18 à 34 ans sont séparés. L’on constate que les enfants préfèrent des liens privilégiés avec leur mère. Les visites sont deux fois plus nombreuses par rapport à celles effectuées au père. Sachez que parler avec ses enfants augmente votre espérance de vie.

L’état d’anxiété impacte négativement le psychisme de l’enfant et le handicap à l’école et lorsqu’il essaye de faire d’autres activités.