9 conseils pour économiser sur l’achat de fournitures scolaires

Avant d’acheter la liste des fournitures scolaires de votre enfant, consultez ces neuf conseils pour éviter de tomber dans les pièges et économiser jusqu’à 50 millions de manuels et de produits

Janvier est généralement un mois lourd en termes de finances, après tout, de nombreuses factures finissent par arriver dès les premières semaines de l’année : c’est l’IPVA, l’IPTU, l’inscription des enfants à l’école. Et, bien sûr, vous devez encore renouveler leurs uniformes et, bien sûr, acheter toute cette liste de matériel scolaire qui semble être plus importante (et plus chère !) chaque année.

Et les statistiques n’aident pas. Saviez-vous que selon l’Association brésilienne des fabricants et importateurs d’articles scolaires (Abfiae), les prix des articles figurant sur la liste devraient augmenter de 10 millions d’euros ? Par conséquent, toute façon d’économiser un peu d’argent lors de l’achat des fournitures scolaires de vos enfants est la bienvenue. Jetez un coup d’œil à ces neuf conseils ci-dessous que j’ai séparés spécialement pour vous.

1 – Réutiliser ce que vous pouvez

De nombreuses fournitures scolaires de votre enfant utilisées l’année dernière finissent par ne pas être utilisées à pleine capacité et sont toujours en bon état. C’est le cas des sacs à dos, des étuis, des règles, des ciseaux… Donc, si la commande est pour économiser, avant d’aller faire les courses, vérifiez avec le petit les produits à remplacer et ceux qui peuvent être réutilisés. Il en va de même pour ceux qui ont des enfants d’âges différents. Le matériel de l’aîné, notamment les manuels scolaires, ne peut-il pas être transmis aux plus jeunes s’il est conservé ? L’économie sera flagrante !

2 – Ne pas tout acheter en même temps

Tous les articles de la liste des fournitures scolaires ne sont pas utilisés en même temps. Les personnes qui ont de jeunes enfants savent que les objets destinés aux cours d’art, par exemple, peuvent être achetés séparément à la demande de l’école. Si vous voulez que les fournitures scolaires de votre enfant soient hors de proportion dans votre budget, veillez à ne pas fractionner l’achat et à les acheter mois par mois.

3 – Faire une enquête sur les prix

Acheter les fournitures scolaires de votre enfant en ligne ou à la papeterie la plus proche peut vous faciliter la vie, mais cela peut aussi vous faire dépenser beaucoup plus que ce dont vous auriez réellement besoin. Selon une enquête réalisée par Procon de João Pessoa à Paraíba, la valeur d’un même article dans différents établissements peut varier jusqu’à 584,21%. Absurde, n’est-ce pas ? Veillez donc à faire des recherches et, si nécessaire, à fragmenter votre achat dans différents magasins et sites web.

4 – Créer des groupes à Whatsapp

Les mères ont l’habitude de bavarder à la porte de l’école, y compris avec d’autres mères dans des classes différentes de celles de leurs enfants. Une bonne idée est donc d’ouvrir un groupe à Whatsapp en janvier avec des mères d’enfants de différentes classes afin d’échanger les manuels scolaires qui ne seront plus utilisés. S’ils sont conservés, les manuels scolaires de votre enfant peuvent être transmis à des enfants plus jeunes, tandis qu’il reçoit le livre d’un autre étudiant d’un niveau plus avancé. C’est une économie pour tous !

5 – Ne pas fuir la liste

Les papeteries savent comment faire briller les yeux des enfants et il n’est pas étonnant qu’elles mettent leurs plus beaux (et plus chers !) produits à la portée des plus petits. À ces heures-là, ce n’est pas bon. Même si votre enfant fait une crise de colère ou demande gentiment, essayez d’être ferme et n’achetez que ce qui figure sur la liste. Son cœur peut se briser pour avoir dû dire “non”, mais il ne tardera pas à oublier ce caprice.

6 – Utiliser les haies

Beaucoup de gens se tordent le nez, mais lorsqu’il s’agit d’économiser avec des fournitures scolaires pour enfants, l’achat de livres d’occasion peut se traduire par de bonnes économies. Assurez-vous simplement que les livres sont en bon état, sans trop de gribouillis ou de pages déchirées. Ah, vérifiez également si l’ancien propriétaire n’a pas résolu lui-même les exercices du livre et s’il sera possible de les supprimer afin que votre enfant puisse répondre lui-même aux questions.

7 – Acheter sans être attaqué

Certains magasins de gros proposent généralement des prix plus abordables, notamment pour des produits tels que les caoutchoucs, les pointeurs, les stylos à bille, car ils sont vendus en paquets et utilisés par des enfants de tout âge. Par conséquent, il peut être intéressant de réunir certains parents et d’acheter le matériel scolaire ensemble. L’économie sera générale !

8 – Demander des rabais et, si possible, payez en espèces

La négociation est précise et plus votre achat est élevé, plus vous avez de chances de négocier des remises ou de meilleures conditions de paiement. N’oubliez pas que lorsque vous fractionnez le montant à crédit, vous payez l’acompte avec les intérêts, donc si le budget n’est pas trop chargé, essayez de payer le montant total en une seule fois.

9 – Connaître les exigences

Avez-vous remarqué que la liste contient de nombreux articles d’usage courant, tels que des produits d’hygiène et de nettoyage ? N’oubliez pas de remettre en question les excès avec la direction de l’école ! Saviez-vous qu’en vertu de la loi 9.870/99, l’école ne peut pas vous obliger à acheter des fournitures scolaires dans un établissement particulier ou auprès d’une marque spécifique ? C’est vrai ! Les parents ont le droit de rechercher les meilleurs prix et d’acheter les produits qui correspondent le mieux à leur budget.

Conseils notés ? Votre poche remerciera l’économie !

L’état d’anxiété impacte négativement le psychisme de l’enfant et le handicap à l’école et lorsqu’il essaye de faire d’autres activités.