Dents de lait : alarme de carie et de plaque dentaire

Évidemment, les parents pensent que les dents de lait n’ont pas besoin d’une hygiène quotidienne, car elles sont destinées à tomber, mais si nous avons déjà vu que les dents de lait doivent être traitées comme des dents permanentes, il s’avère aujourd’hui qu’un enfant sur cinq a eu une carie dentaire de lait et qu’un sur trois a de la plaque bactérienne.

Un million et demi d’enfants de moins de six ans souffrent de caries et de plaque dentaire, plus de trois enfants sur quatre n’ont jamais été chez le dentiste, mais les moins attentifs à l’hygiène dentaire sont les adultes qui, en plus de ne pas se soucier de l’hygiène de leurs enfants, n’enseignent pas les règles de base du nettoyage et ne les appliquent pas à leurs dents.

Des experts souhaitent attirer l’attention des mères et des pères sur la nécessité d’enseigner les habitudes les plus courantes de l’hygiène bucco-dentaire et réaffirment que le contrôle chez le dentiste doit être effectué au plus tard dans les trois ans.

Une étude a montré que les parents sont satisfaits que leurs enfants se brossent les dents une fois par jour et que 40 % d’entre eux ne leur apprennent pas à les brosser correctement et changent trop rarement les brosses à dents de leurs enfants, au moins tous les trois ou quatre mois. Une autre étude montre que 8 % des enfants âgés de 3 à 11 ans ne font rien pour leur hygiène buccale, la moitié d’entre eux se brossent rarement les dents, seuls 43 % le font au moins une fois par jour. En bref, un enfant sur cinq a une carie dentaire avant d’aller à l’école primaire, ce qui peut entraîner une perte précoce des dents, qui à son tour peut affecter le développement des dents.

Le décalogue présenté lors de la conférence sur la santé bucco-dentaire des enfants

  • Nettoyez les gencives des nourrissons qui n’ont pas encore de dents avec une gaze imbibée d’eau après chaque tétée.
  • Dès que les dents de lait du bébé sortent, nettoyez-les avec une gaze humide ou un doigt en caoutchouc ; lorsque le bébé est un peu plus âgé, habituez-vous à les brosser avec une brosse à dents souple après chaque repas. Pour se familiariser avec l’outil, il peut être utile de leur donner une brosse à dents avec laquelle ils pourront jouer dès leur plus jeune âge.
  • De un à trois ans, c’est le parent qui doit brosser les dents de son enfant, à l’aide d’une brosse à dents à petite tête souple et en allant de la gencive vers la dent, au moins 5 fois.
  • De 4 à 5 ans, la surveillance d’un adulte reste indispensable.
  • Après l’administration de sirops en cas d’utilisation prolongée, les dents du bébé doivent être nettoyées immédiatement.
  • Après l’âge de six ans, un dentifrice riche en fluor (1000 ppm) deux fois par jour peut être suffisant.
  • Pour réduire le risque de carie, il peut être conseillé de “sceller” les sillons des molaires avec un vernis spécial qui les rend résistants aux bactéries ; l’opération est indolore.
  • L’utilisation du mannequin sucré doit être totalement évitée ; le mannequin et le biberon doivent être retirés au bout de deux ans et en tout cas dans les trois ans pour réduire le danger de malocclusion.
  • Évitez également les bouteilles de boissons sucrées, surtout pendant la nuit : pas, par exemple, de thé sucré à la camomille pour encourager la bonne nuit.
  • Non à la consommation de boissons ou d’aliments contenant des glucides simples tels que le lactose, le saccharose ou le maltose en dehors des repas si l’enfant ne se brosse pas les dents immédiatement après.

Comment prévenir une carie dentaire chez l’enfant ?

La prévention des caries dentaires passe par une alimentation moins riche en sucres, associée à une hygiène bucco-dentaire irréprochable et à un contrôle régulier chez le dentiste. Des principes à adopter dès le plus jeune âge.

Une alimentation peu sucrée

Les bactéries responsables des caries dentaires se nourrissent des sucres de notre alimentation, qu’elles transforment en acides. Ceux-ci vont s’ajouter aux acides déjà présents dans bons nombre d’aliments qu’affectionnent les enfants (sodas, jus de fruits, ketchup) et entamer le processus de déminéralisation de l’émail.

Seule une hygiène bucco-dentaire irréprochable permet de contrecarrer ce processus, qui constitue la première étape d’une carie. Il est donc important de limiter les produits sucrés et d’apprendre à son enfant à ne pas grignoter en dehors des repas. En effet, si ces attaques acides sont trop fréquentes et mal compensées par le brossage des dents, l’émail n’a pas le temps de se reconstituer et se forme alors une cavité : la carie.

Le brossage des dents

Dans l’idéal, on devrait se brosser les dents après chaque repas ; mais devant le manque d’adhésion à cette recommandation, l’Union Française de Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) a revu ses conseils à la baisse et préconise, depuis 2013, au moins deux brossages quotidiens pendant 2 minutes. Le but : empêcher le développement de la plaque dentaire, véritable nid à bactéries. Et pour se brosser les dents, il n’y a pas d’âge ! Il n’est même pas nécessaire d’attendre que les dents soient encore sorties !

  • Chez un bébé, on nettoie les gencives à l’aide d’une compresse humide afin d’éliminer bactéries et restes d’aliments ;
  • Quand les premières dents apparaissent, aux alentours de 6 à 8 mois, on utilise une brosse à dents spéciale, dotée de poils extra doux, adaptée à son jeune âge ;
  • Vers 2 à 3 ans, l’enfant peut apprendre à se brosser les dents et à recracher le dentifrice, mais il doit impérativement le faire avec l’aide et sous la surveillance d’un adulte ;
  • Vers 6 à 7 ans, l’enfant doit savoir se brosser les dents tout seul.

Il est important d’utiliser un dentifrice au fluor, dont la teneur est adaptée à l’âge de l’enfant, afin de renforcer l’émail contre les attaques acides.

L’utilisation d’un fil dentaire peut compléter le brossage régulier des dents, afin de de nettoyer les espaces interdentaires difficilement accessibles, notamment en cas de dents mal positionnées ou trop serrées. On veille à changer la brosse à dents de son enfant régulièrement, tous les 3 mois minimum ou dès que les poils sont abîmés.

Des rendez-vous réguliers chez le dentiste

Une visite annuelle chez le dentiste permet à ce dernier de vérifier l’absence de tartre, de caries et le bon état des gencives. Si l’enfant se plaint d’une douleur à une dent, il ne faut pas attendre et prendre rapidement rendez-vous. À l’aide d’un instrument appelé “sonde dentaire”, le chirurgien-dentiste passe en revue chaque dent de l’enfant et vérifie sa santé bucco-dentaire. Si la pointe accroche, il y a une carie. S’il soupçonne une carie au niveau des faces latérales de la dent, il peut procéder à une radiographie.

Depuis plusieurs années, la prévention des caries dentaires passe par le comblement des sillons profonds de la dent ; le dentiste dépose une résine aux endroits que la brosse à dents ne peut pas atteindre, afin de prévenir le développement d’une carie profonde. Cet acte de prévention est préconisé vers 6 ans sur les premières molaires définitives, puis vers 12 ans sur les secondes molaires définitives, au moment de leur poussée, lorsque l’émail est encore fragile.

Dès l’âge de 6 ans, puis tous les 3 ans jusqu’à leurs 24 ans, les enfants bénéficient d’un examen bucco-dentaire et de soins gratuits, intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie.

Comment traiter une carie ?

Le traitement d’une carie dépend de son importance. Dans tous les cas, l’objectif est d’être le plus conservateur possible et de maintenir la dent vivante, si possible.

  • En cas de carie simple et peu profonde, et si l’émail n’est que très superficiellement atteint, le dentiste peut proposer une reminéralisation à l’aide d’un vernis fluoré ou un scellement des sillons ; si la dentine est touchée, il doit éliminer les zones infectées tout en préservant au maximum la structure de la bouche, puis obstruer la cavité ainsi formée avec un amalgame (“plombage” désormais constitué d’un alliage de mercure et d’argent) ou un matériau composite adhésif plus esthétique.
  • En cas de carie profonde, lorsque la pulpe de la dent est atteinte par la carie, le dentiste doit dévitaliser la dent et poser une couronne. S’il peut l’éviter, il procède au coiffage pulpaire, une technique de cicatrisation de la pulpe dentaire qui permet de conserver cette dernière vivante.

Faut-il soigner une carie sur une dent de lait ?

Dans la mesure où elles sont temporaires et remplacées par les dents définitives, on pourrait penser que la survenue de caries sur des dents de lait est sans conséquences et que les soins sont inutiles. C’est totalement faux ! En cas de carie, les dents de lait doivent être traitées au même titre que les dents définitives à la fois pour éviter les douleurs, prévenir les risques de propagation de l’infection en dehors de la bouche et garantir un écosystème sain pour l’évolution des dents définitives.

L’état d’anxiété impacte négativement le psychisme de l’enfant et le handicap à l’école et lorsqu’il essaye de faire d’autres activités.