Les piqûres d’insectes sur les enfants, que faire ?

Que faire en cas de piqûres d’insectes sur les enfants ? Quels sont les recours les plus efficaces pour les protéger ? Avec l’arrivée de l’été, les enfants peuvent être sujets à des piqûres d’insectes. Afin d’éviter ces désagréments, nous pouvons prendre des mesures qui épargneront à nos petits quelques douleurs. Tout d’abord, des lotions répulsives peuvent être utilisées pour prévenir les piqûres d’insectes. Il est également conseillé d’éviter les vêtements trop colorés qui attireraient les animaux indésirables. Même les endroits particulièrement humides sont plus risqués pour les enfants et les piqûres d’insectes. Mais que faire face aux gonflements générés par les piqûres d’insectes chez les enfants ? Et, comment protéger nos petits ?

Les piqûres d’insectes sur les enfants, comment les prévenir ?

Afin de prévenir les piqûres d’insectes sur les enfants, il convient de prendre quelques petites et grandes précautions. Certains conseils ont été fournis dans le cadre d’une campagne d’information réalisée avec le soutien d’experts en allergie dans tout le pays. Il est donc recommandé aux mères d’essayer de limiter autant que possible les piqûres qui, dans certains cas, peuvent entraîner des réactions graves, y compris un choc anaphylactique. C’est pourquoi, lorsque l’on va à l’extérieur, il est toujours nécessaire d’asperger le bébé avec des répulsifs spécifiques pour enfants. En outre, vous devez couvrir l’enfant avec des vêtements appropriés lorsque vous vous rendez dans des parcs ou lorsque l’herbe est très haute. Il est préférable d’opter pour des pantalons à longues jambes dans ces cas-là. Il serait également préférable d’éviter les heures du soir, car les moustiques, surtout, sont à l’affût !

À la maison, en revanche, le moyen le plus simple et le plus naturel de défendre les enfants contre les piqûres d’insectes est d’appliquer des moustiquaires sur le berceau, le lit de bébé et les fenêtres. Toutefois, lorsque la réaction à la piqûre d’insecte chez l’enfant est forte, il est toujours conseillé de consulter le pédiatre et de se prévenir avec les médicaments appropriés avant de partir en vacances.

Piqûres d’insectes sur les enfants, que faire en vacances ?

Que faire pour éviter les piqûres d’insectes sur les enfants ? En vacances, évitez de faire porter aux enfants des couleurs vives car elles attirent les insectes. Il est important de se couvrir correctement, surtout lorsqu’on fait du vélo ou de la moto. De plus, évitez les crèmes solaires parfumées car elles attirent les insectes. Évitez de manger à l’extérieur, en particulier les aliments ou boissons sucrés et les fruits, qui sont particulièrement attrayants pour les abeilles et les moustiques.

Si vous êtes poursuivi par un essaim d’abeilles, de guêpes ou de bourdons, cherchez refuge dans un endroit clos ou sautez dans l’eau. Enfin, évitez l’accumulation de déchets, qui attire toujours les insectes.

Piqûres d’insectes sur les enfants, comment les traiter ?

Que devez-vous faire pour soulager les gonflements et les infections dus aux piqûres d’insectes chez les enfants ? Lorsque l’enfant a déjà été piqué par un insecte, la première chose à prendre en compte est de savoir de quel insecte il s’agit. En effet, outre les moustiques, il faut envisager la possibilité de piqûres de tiques, mais aussi de guêpes ou de bourdons. Dans tous les cas, s’il s’agit d’une simple “piqûre”, une pommade anti-inflammatoire sera suffisante pour les piqûres d’insectes, même si elle n’est pas à base de stéroïdes ou de substances naturelles telles que l’arnica. Si, en revanche, la réaction est inquiétante, vous devrez probablement utiliser une crème à la cortisone ou des comprimés d’antihistaminique. Cependant, les médecins recommandent de ne jamais utiliser d’antihistaminiques topiques, qui sont souvent photo-sensibilisants. Allez tout de suite aux urgences, enfin, en cas de choc anaphylactique chez le bébé.

Les différents types de piqûres

Plusieurs insectes piquent. La réaction peut varier selon le coupable.

  • Les moustiques (maringouins) : ce sont les insectes les plus souvent responsables de piqûres. Ils causent une petite bosse rouge et beaucoup de démangeaisons.
  • Les mouches noires et les brûlots : les piqûres de mouches noires ressemblent beaucoup à des piqûres de moustiques. Elles peuvent toutefois être plus douloureuses et enfler davantage. Elles sont aussi plus susceptibles de s’infecter.
  • Les taons (mouches à chevreuil, frappe-à-bord) : leurs piqûres sont rouges, enflées et très douloureuses. Elles sont longues à guérir et s’infectent facilement.
  • Les abeilles : leurs piqûres sont très douloureuses et le dard peut rester à l’intérieur. La zone touchée est rouge, enflée et peut faire plus de 10 cm de diamètre. Les piqûres d’abeilles peuvent mettre plusieurs jours à guérir.
  • Les guêpes : certaines guêpes sont attirées par la nourriture humaine et peuvent devenir très agressives. Leur piqûre est accompagnée d’une douleur soudaine et intense. La zone devient alors rouge et enflée pendant environ 1 semaine.
  • Les tiques : les piqûres de tiques ressemblent à une petite bosse rouge qui pique ou à une ampoule. Elles ne sont pas douloureuses. Les gens qui se font piquer peuvent même ne pas s’en rendre compte.
  • Les coccinelles : certaines coccinelles mordent, en particulier celles avec une tache blanche sur la tête. Ces morsures peuvent être douloureuses, mais elles sont sans danger.

Si votre enfant a été piqué par une abeille

Retirez rapidement le dard. Cela évitera que le venin ne se répande davantage dans la peau. Pour enlever le dard, grattez la peau avec votre ongle ou une carte de type carte d’assurance maladie. Il est préférable d’éviter d’utiliser des pinces qui pourraient écraser le dard et augmenter la quantité de venin libérée dans la piqûre.

Si votre enfant a été piqué par une tique

Utilisez une pince à épiler pour la sortir au complet.

– Placez la pince le plus près possible de la surface de la peau et, par un mouvement sûr et constant, tirez la tique de façon perpendiculaire à la peau, sans tourner.

– Si une petite partie de la tique est restée dans la peau, retirez-la avec la pince.

– Évitez d’écraser ou de percer la tique, car cela augmente le risque de contamination.

Conservez la tique, vivante ou morte, dans un petit contenant rigide propre et sec sans rien ajouter (un contenant de pilules, un petit pot ou un tube à prélèvement). Consultez ensuite un médecin, car il pourrait vouloir faire analyser la tique en laboratoire.

Pour calmer les démangeaisons

Plusieurs produits sont disponibles en pharmacie pour diminuer les démangeaisons et l’enflure.

  • Assurez-vous que les ongles de votre enfant sont bien courts. Cela réduira les risques d’infection si votre enfant a envie de se gratter.
  • Si l’enfant n’est pas trop incommodé par la piqûre, il est possible de seulement observer comment la réaction évolue. Dans la plupart des cas, l’enflure diminue de façon spontanée dès le lendemain.
  • L’antihistaminique en sirop pourrait soulager les démangeaisons. Par contre, si l’enfant a une réaction importante sur une grande partie de son corps ou s’il est incapable d’arrêter de se gratter malgré la prise de ce médicament, il est recommandé de consulter un pharmacien qui pourra suggérer un autre type d’antihistaminique.
  • Lorsqu’une piqûre est très enflée et dérangeante, une crème à base de cortisone peut être appliquée 2 fois par jour pendant 5 à 10 jours.
  • La calamine agit seulement contre la démangeaison, et pas contre l’enflure, contrairement aux options précédentes.
  • Une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau peut aussi être appliquée sur la piqûre. En pharmacie, il existe des bâtonnets à base de bicarbonate de soude. Toutefois, il est préférable de s’informer auprès d’un pharmacien afin de savoir si ce type de produit convient à un jeune enfant puisqu’il renferme souvent plusieurs ingrédients différents d’une marque à l’autre.
  • Si l’enfant a des démangeaisons sur tout le corps, mettre du bicarbonate de soude dans le bain peut aussi diminuer la démangeaison.

La réaction à une piqûre d’insecte est souvent plus importante chez l’enfant que chez l’adulte, car la peau des tout-petits contient plus d’eau, ce qui augmente l’enflure. Il existe différents types de chasse-moustiques, mais tous ne protègent pas contre les mêmes insectes et leur durée de protection varie aussi. Le choix du chasse-moustiques à utiliser dépend entre autres de l’âge de l’enfant. Il peut être nécessaire de consulter un médecin à la suite d’une piqûre d’insecte.

L’état d’anxiété impacte négativement le psychisme de l’enfant et le handicap à l’école et lorsqu’il essaye de faire d’autres activités.